Bernard Werber

© Albin Michel

Question d'espace-temps

Autour d'un atome, on trouve plusieurs orbites d'électrons. Certains sont tout proches du noyau. D'autres sont éloignés.

Mais si un événement extérieur les oblige à changer d'orbite, s'ils s'éloignent du noyau, il y a aussitôt émission d'énergie sous forme de lumière, de chaleur et de rayonnement.

Déplacer un électron d'une couche basse pour l'amener à une couche plus haute, c'est comme emporter un borgne au pays des aveugles: il rayonne, il n'a aucun mal à impressionner, il est le roi.

Par contre, si on déplace un électron d'une orbite haute pour l'amener dans une orbite plus basse, c'est le contraire qui se produit.

De la même manière, l'univers est construit en lasagne. Des espaces-temps différents se côtoient, agencés en couches superposées. Certains sont rapides et sophistiqués, dautres sont lents et primaires.

On retrouve ces strates à tous les niveaux.

Une fourmi très intelligente et très débrouillarde, placée dans l'univers humain, n'est qu'une petite bête maladroite et craintive. Un humain stupide et attardé placé à coté d'une fourmilière est un dieu omnipotent. Mais... la fourmi qui aura été en contact avec les humains aura beaucoup appris de cette expérience. Lorsqu'elle retournera auprès des siens, la connaissance de l'espace-temps supérieur lui donnera un pouvoir sur tous ses semblables.

L'un des moyens de progresser est de se retrouver un instant paria dans la dimension supérieure puis de revenir dans la dimension inférieure.