Bernard Werber

© Albin Michel

Ordre

L'ordre génère le désordre, le désordre génère l'ordre. En théorie, si on brouille un úuf pour en faire une omelette, il existe une probabilité infime que l'omelette puisse reprendre la forme de l'oeuf dont elle est issue. Mais cette probabilité existe. Et plus on introduira de désordre dans cette omelette, plus on multipliera les chances de retrouver l'ordre de l'oeuf initial.

L'ordre n'est donc qu'une combinaison de désordres. Plus notre univers ordonné se répand, plus il entre en désordre. Désordre qui, se répandant lui-même, génère des ordres nouveaux dont rien n'exclut que l'un ne puisse être identique à l'ordre primitif. Droit devant nous, dans l'espace et dans le temps, au bout de notre univers chaotique se trouve, qui sait, le Big Bang originel.