Bernard Werber

© Albin Michel

Réalité parallèle

La réalité dans laquelle nous sommes n'est peut-être pas la seule. Il existerait d'autres réalités parallèles.

Par exemple, alors que vous lisez ce livre dans cette réalité, dans une autre réalité vous êtes en train de vous faire assassiner, dans une troisième réalité vous avez gagné au loto, dans une quatrième réalité vous avez soudain envie de vous suicider, etc. Il y aurait comme cela des centaines, voire des milliers de réalités parallèles qui se répandraient en permanence comme les branche d'un arbre.

Mais au bout d'un certain temps, une voie de réalité serait choisie, figée, et les autres réalités s'évaporeraient. Dès qu'une ligne de réel serait durcie, une multitude de nouvelles réalités en découlerait. Peu à peu le tronc d'où partent les branches se fixerait. Dès lors il n'y aurait plus accès aux anciennes ébauches de réalité.

Visiblement, il semblerait ici et maintenant que la réalité où vous êtes en train de lire l'ESRA est celle qui a été choisie, durcie et fixée (par qui? selon quels critères? On l'ignore).

Cela peut sembler évidemment complètement loufoque mais la physique quantique arrive à ces mêmes conclusions.

Il est possible d'imaginer que le réel ne fait pas que s'écouler en avant, il peut aussi s'écouler sur les côtés (cf. le chat de Schrodinger où la réalité où le chat est mort côtoie la réalité où le chat est vivant).